IMG_2216

Top Ten Tuesday (34)

Top Ten Tuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Frogzine (anciennement chez Iani ).

Cette semaine, Top Ten Tuesday  :

Les 10 plus beaux livres objets de votre bibliothèque

Pour une fois et comme on parle de beau livres je vous ait fait de vrai photos :

Et vous quel sera votre top 10 ?

IMG_2213 Une lecture en pause, j’ai achète le livre pour la couverture.

IMG_2214

Un super livre dédicacé par l’auteur au moment des ImaginalesIMG_2216 IMG_2219

Les deux tomes illustré par Benjamin Lacombe sont magnifique IMG_2220

C’est surtout l’intérieur qui est magnifiqueIMG_2222

Une édition collector que je ne regrette pasIMG_2223

Un Twilight en … MongoleIMG_2224

Souvenir d’italie

IMG_2225

Livre de recette de fées

IMG_2221

Une couverture qui m’avait tout de suite fait de l’oeil

Nouveau départ de Tere Michaels

Nouveau départ de Tere Michaels, Editions Milady, 470 pages

nouveau departSynopsis :

Dévasté après la mort de sa femme, le policier Evan Cerelli doit assumer une vie de père célibataire. Entre le deuil qui le déchire et les responsabilités qui l’écrasent, il n’y a pas de place pour les sentiments. Un jour, il rencontre Matt Haight, un ancien policier, devenu consultant en sécurité, en pleine crise de la quarantaine et désespérément seul.

Lorsque Matt rencontre en Evan une autre âme en peine, il découvre une part de lui-même qu’il croyait perdue à jamais. Leur amitié se transforme en un sentiment plus profond… Mais l’amour est bien la dernière chose à laquelle ces deux hommes s’attendent.

Pour l’acheter : Nouveau Depart

Mon Avis sur Nouveau départ :

C’est le troisième livres de la collection Milady Slash que je lis et j’ai encore passé un bon moment. Alors bien sûr on connaît la fin dès le début et même les rebondissements restent plutôt prévisible. Mais la surprise n’est généralement pas ce que l’on cherche dans une romance.

Dans Nouveau départ je trouve que les personnages sont particulièrement bien développés. On passe beaucoup de temps à analyser leurs émotions mais aussi à leurs construire des relations en dehors de la romance. Généralement ce que je reproche à ce type de livre c’est  que en dehors des deux protagonistes et des quelques jours/semaines de la romance on ne s’intéresse pas à grand chose.

Ici l’entourage est plus important : des collèges de travail, une belle famille et surtout les enfants d’Evan qui représente un grand défi. Il y a aussi la femme d’Evan qui, bien que morte au début du roman garde une grande place dans sa vie. Et c’est un obstacle de plus à surmonter pour le couple Evan/Matt.

Pour une fois même si Evan et parfois un peu dépressif ça ne m’a pas gêné de suivre ses plaintes. En effets on sent qu’il est déprimé mais aussi qu’il fait tous pour en sortir. Il a vraiment envie de s’en sortir pour ses enfants et pour lui même. Il cherche une solution pour améliorer sa vie même si c’est difficile.

J’ai quant même préféré Matt pour son caractère plus engoué et plus léger. Malgré tout on sent une grande fragilité en lui et j’ai trouvé adorable la manière dont il s’attache à Evan et à ses enfants. On sent qu’il veux vraiment faire partie de cette famille et qu’il ne s’intéresse pas seulement à sa romance avec Evan.

En Résumé pour Nouveau départ :

J’ai passé un moment agréable dans cette romance. Une lecture rapide, additive et légère que je vous recommande.

Les Enfants de l’Ô, cycle 1 : Le cycle de Z’arkán, tome 1 de Vanessa Du Frat

Les Enfants de l’Ô, cycle 1 : Le cycle de Z’arkán, tome 1 de Vanessa Du Frat, Editions Chromosome, 440 pages

Les Enfants de l'Ô, cycle 1 : Le cycle de Z'arkán, tome 1 Vanessa Du Frat Synopsis :

Alia, 2340 : Un étrange signal apparaît sur les écrans de surveillance ECO. Ludméa, jeune stagiaire envoyée sur le terrain pour chercher son origine, se retrouve en pleine tempête, au cœur de la forêt de Gonara. L’affaire semble intéresser de près Ruan Paso, directeur adjoint des départements militaires pour la recherche scientifique, un homme plein de secrets.
Terre, 2066 : Les jumeaux Line et Lúka tentent de survivre sous le joug d’un père violent, obsédé par ses manipulations génétiques. Leur existence triste et routinière est chamboulée le jour où Lúka désobéit aux ordres en laissant s’évader un sujet d’une importance capitale… ce qui ne restera pas sans conséquences pour le futur.

Lien vers le livre sur le site d l’auteur :  ICI

Au passage je précise que l’auteur à monté sa propre maison d’édition pour pouvoir sortir son livres et que l’objet en lui même est du super qualité.

Mon Avis :

Je viens juste de finir ce premier tome et de me rendre compte que j’aurais du acheter le tome 2 pour l’avoir sous la main. En me rapprochant de la fin du livre, je me disais que ça irai, les actions en cours se dirigeant toute tranquillement vers une pause ou un résolution partiel. Je pensais que tout se passerait bien et que je pourrais attendre le prochain salon pour acheter le tome 2 directement à l’auteur. Et là j’ai lu l’épilogue … Mais c’est quoi cette épilogue … C’est horrible de nous laisser comme ça. Sérieusement, j’ai adoré mais c’est vrai que j’ai vivement souhaité avoir déjà acheté le tome 2.

Pour en revenir au reste du livre, on ne peut pas se contenter d’un bonne épilogue, il est aussi très bon. Je pense bientôt vous faire un vidéo sur ce qui, pour moi, fait un bon début de roman et Les Enfants de l’Ô l’illustre parfaitement. C’est une histoire ou il y a beaucoup de mystère et même a la fin du premier tome tous ne sont pas résolut. Néanmoins on n’est jamais perdu et on n’a jamais la sensation d’avoir loupé un truc. On s’attache assez vite au personnages et le monde reste assez similaire au notre pour ne pas nous égarer complètement.

Line me tape sur les nerf. Je comprend ses réactions. Avec sont passé, la situation présente que n’est pas toute rose non plus je comprend mais elle ma tape sur les nerf quant même. J’ai plusieurs fois eu envie de lui taper sur la tête, surtout quant elle joue les girouettes. Sont comportement envers Lùka m’énerve au plus au point, qu’elle se décide enfin. Ce n’est pas une critique de la manière dont l’auteur a géré sont personnages car elle est plutôt juste, c’est juste un personnage que je n’aima pas.

Je lui préfère nettement Lùka, même si à part avec Line son comportement oscille entre “pas sympathique” et “franchement salop”.Son comportement avec sa soeur rattrape tout et même dans les autres moments on sent un certaine fragilité en lui qui m’a touché. Sans vouloir spoiler il se passe quelque chose avec son père un peu après le milieu du livre et j’ai trouvé ça un peut rapide, c’est la seul action que je trouve arrivé un peut comme un cheveux sur la soupe.

Ruan m’a aussi beaucoup intrigué. Au début je ne l’aimais pas tant que ça mais au fil des pages de plus en plus de mystère l’entour et j’ai vraiment envie d’en savoir plus. Je n’ais toujours pas réussit à déterminer si c’est un gentil ou un méchant et quel sont ses véritable intention. C’est aussi ce qui fait l’attrait de ce personnage. Il reste très réel avec des sentiments qui sont mis en avant et ce n’est que quant on ce penche sur lui que l’on se rend compte que son comportement est très mystérieux.

Pour l’instant je n’ai pas beaucoup d’avis sur Ludméa, c’est sûrement elle qui à la personnalité la moins originale. Une jeune femme forte avec du caractère mais qui est aussi très douce et irrémédiablement romantique. J’attends les prochains tomes pour voir si elle va évoluer.Les Enfants de l'Ô,

Ce n’est qu’en relisant le sous titre que je me suis dit que Z’arkán devait être une pièce importante de l’histoire. Du coup je me demande vraiment comment il/elle va évoluer. Pour l’instant on à du mal a voir à quel poids il/elle va pouvoir avoir un rôle dans l’histoire.

Je remarque que je parle beaucoup des personnages dans cette chronique mais c’est parce que c’est surtout eux qui portent le livre. On à encore beaucoup de questions sur l’univers, on reste vraiment près des personnages. J’ai hâte de découvrir le monde qui les entours.

En Résumé pour Les Enfants de l’Ô :

Il faut le lire. C’est tout il faut le lire, vite allez l’acheter

CHALLENGE A la recherche de Faerie…

Challenge-A-la-recherche-de-Faerie

Challenge A la recherche de la Faerie

En ce début d’année le blog Bazar de le littérature propose un super challenge sur la Faerie. Il s’agit d’un challenge multi-support (livre, film, lieu, exposition …) qui m’a tout de suite attiré. Ici on ne parle pas de fantasy à la mode Seigneur des Anneaux mais bien de notre monde à nous agrémenté des légende du petit peuple et de fées pas toujours très sympathique mais toujours passionnantes à étudier.

Voila la liste (bien fournis) proposé pour le CHALLENGE A la recherche de Faerie… sur le blog Bazar de la Littérature :

 – A l’orée des fées, L. MAJOR
 – A la recherche de Féerie (2 volumes), P. JEZEQUEL
 – American fays, A. FAKHOURI et X. DOLLO
 – Belladonna, C. GUILLOT
 – Les Chroniques de MacKayla Lane (5 tomes), K. M. MONING
 – Les Chroniques de Spiderwick (5 tomes), T. DITERLIZZI et H. BLACK
 – Le Clairvoyage (2 tomes), A. FAKHOURI
 – Comme un conte, G. JOYCE
 – Les Contes de Féerie, P. DUBOIS
 – Le Cycle du Latium (3 tomes), T. BURNETT SWANN
 – Les Dames de Grace Adieu, S. CLARKE
 – Dames de lune, fées des brumes, ENFANTS DE WALPURGIS
 – La Dernière Fée de Bourbon, O. BRUNEAU
 – Le Dico féerique (4 volumes), A.-F. RUAUD
 – La Dryade, C. GUITTEAUD
 – L’Echange, B. YOVANOFF
 – L’Epouse de bois, T. WINDLING
 – Fablehaven (5 tomes), B. MULL
 – Faërie, R. E. FEIST
 – Faërie, J. R. R. TOLKIEN
 – Fairy Cube (3 volumes), K. YUKI
 – La Fille du roi des elfes, Lord DUNSANY
 – La Forêt des Mythagos (4 tomes), R. HOLDSTOCK
 – Le Grand Livre des Esprits (2 volumes), R. ELY
 – L’Héritage d’Emilie (5 volumes), F. MAGNIN
 – L’Instinct du Troll, J.-C. DUNYACH
 – Jonathan Strange & Mr Norrell, S. CLARKE
 – June (3 tomes), M. FARGETTON
 – Korrigans (5 volumes), T. MOSDI
 – Le Livre des choses perdues, J. CONNOLLY
 – Mercy Thompson (8 volumes), P. BRIGGS
 – Miroir et fumées, N. GAIMAN
 – Nocturnes, J. CONNOLLY
 – Le Nouveau cabinet des fées, L. BATISSIER
 – Les Outrepasseurs (3 tomes), C. van WILDER
 – Roi du matin, reine du jour, I. MCDONALD
 – Le Royaume du Nord et des Trolls, P. DUBOIS
 – Les Royaumes invisibles (4 tomes), J. KAGAWA
 – La Sèvre et le givre, L. SILHOL
 – Le Sidh, A. HAUCHECORNE
 – Sirellia, ALISSANDRE
 – Le Songe d’une nuit d’automne (2 tomes), L. LIVINGSTON
 – Le Songe d’une nuit d’été, W. SHAKESPEARE
 – Stardust, N. GAIMAN
 – Techno Faerie, S. DOKE

Je n’ai lu qu’un livre pour l’instant Mercy Thompson (qui ne comptera donc pas dans le challenge). J’ai aussi lu le premier tome des Outrepasseurs mais il m’en reste encore deux donc c’est tout bon.

Bonne chance à tous les participants et bonne chance à moi aussi car il va falloir achetter

montage-challenge-a-la-recherche-de-faerie-exemple-livres

Bravo au blog Bazar de la littérature pour ce super montage 

 

La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff

La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff, Edition Bragelonne, 393 pages

La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer Jay Kristoff

Synopsis :

On disait éteinte la race des griffons, ces créatures mythiques menées par les danseurs d’orage. Pourtant, Yukiko et son père reçoivent l’ordre d’en capturer un pour le cruel shogun des îles de Shima. Contre toute attente, ils y parviennent, mais Yukiko se retrouve perdue dans une forêt sauvage, avec pour seule compagnie un griffon mutilé qu’elle nomme Buruu.

Unis dans l’adversité, la jeune fille et l’animal s’entraident. Yukiko serait-elle la véritable danseuse d’orage, ultime espoir du peuple ?

.

Pour l’acheter sur Amazon: La Guerre du Lotus T1 Stormdancer

.

Mon Avis :

Ce qui m’a séduite au départ dans se livre c’est le titre et surtout la couverture. Cette illustration de Sylvie VEYRES est vraiment magnifique. La lecture du résumé ne pouvait aussi que me plaire. Ce livre est décrit comme un mélange de steampunk, de japon médiéval et de créature mythologique … que demander de plus.

Une fois le livre refermé je ne vous cache pas que je suis quand même un peu déçut. Pas par le monde présenté, que je trouve très intéressant, mais à cause du style. J’ai eu beaucoup de mal à entrée dans l’histoire et j’ai dû lutter pendant toute la première moitié du roman. Pour ma part j’ai vu deux problèmes principaux.

Il y a énormément de nom de personnage, de lieux et de vocabulaires spécifiques. J’ai été perdu pendant un bon moment. C’est en partie parce que je lis pratiquaient pas d’histoire se déroulant en Asie et que donc la sonorité des prénoms était plus dure à retenir pour moi. Mais il y a aussi une grande partie du vocabulaire spécifique à ce monde qui aurait mérite une approche plus en douceur.

Le deuxième problème que j’ai rencontré est un problème dans l’ordre de l’histoire. En effet on commence le livre par une scène palpitante, une course à travers la forêt pour sauver sa vie, poursuivit par deux monstres et sauvé par un troisième pour ensuite se retrouver quelque semaine plus tôt et vivre  tous les évènements qui ont amené à cette situation du départ. J’ai trouvé que même si certaine explication était importante pour le récit cette partie là était beaucoup trop longue.

La deuxième partie de Stormdancer est beaucoup plus intéressante. J’ai particulièrement apprécié Buruu et la relation qui se noue entre lui et Yukiko. J’ai aimé voir évoluer le griffon, en effets il change beaucoup aux fils des pages et j’ai hâte de le voire encore évoluer. Je trouve qu’il apporte un point de vue extérieur sur le monde qui est bienvenu.

stormdancer

J’ai aussi bien aimé le personnage de Kin, je ne peux pas trop vous en dire, car beaucoup de mystère en tour ce personnage au début du roman, même si j’avais trouvé son identité bien avant la révélation. Kin apporte beaucoup de candeur à l’histoire et contrebalance souvent le côté un peu brut de Yukiko.

Le lotus doit fleurir

Le lotus doit brûler

Comme dit plus haut j’ai beaucoup aimé l’univers présenté. La guerre du lotus porte bien son nom car dans ce monde tous tournent autour de cette plante, le lotus sanguin, plante toxique qui rend le sol stérile et qui intoxique l’aire et la population, mais qui sert de carburant à toutes les machines des îles de Shima. C’est ce qui remplace le charbon des habituelles mondes steampunk et une grande partie de l’intrique tourne autour de sa production. Yukiko se retrouve ainsi embarqué dans un conflit entre le pouvoir en place, la Guilde du Lotus et la “résistance”.

Il existe un préquel à la Guerre du Lotus, The Last Stormdancer, qui a remporté le prix Aurealis de la meilleure nouvelle de fantasy en 2013 que je lirai avec plaisir car c’est une période de l’histoire du monde qui me plaît beaucoup. Je ne pense pas qu’elle soit traduite en français du coup je vais voir si le niveau de langue me conviens.  

En Résumé pour Stormdancer :

Pour conclure j’ai fini Stormdancer avec plus de plaisir que je ne l’ai commencé et j’ai enchaîné avec le suivant. Je vais attendre la fin de la trilogie pour donner un avis vraiment définitif pour cette saga, pour l’instant je reste mitigé.

Le Songe d’Adam de Sébastien Péguin

Le Songe d’Adam de Sébastien Péguin, Editions de l’Homme Sans Nom, 395 pages

songe-adamSynopsis :

Allemagne, Forêt-Noire, de nos jours.
C’est dans ce cadre magnifique que s’installent Hugo, chercheur dans le domaine des lettres, et sa fille Morgane, inventive adolescente. Mais la Forêt-Noire est également le cadre de légendes ancestrales, dont certaines seraient peut-être bien plus que de simples légendes…
Et lorsque Morgane commence à percevoir des choses qui ne devraient pas exister et que les fantômes du passé du père et de la fille semblent devenir plus que des souvenirs, l’horreur surgit, et les disparitions au cœur des bois trouvent une explication que l’esprit humain ne peut concevoir…

.

Pour l’acheter sur Amazon: ICI

.

Mon Avis sur Le Songe d’Adam:

J’ai acheté ce livre pour participer à un événement Facebook qui prévoyez d’acheter un livre de SFFF français le premier septembre. Je me suis tourné vers ce tire de l’homme sans nom tout d’abord pour la couverture qui est, avouons le, vraiment superbe. Il y a aussi le faite que se soit un one shot et en Fantasy / Fantastique c’est assez rare pour être signalé. Le résumé prévoie aussi une histoire intéressante, la foret noir, de sombre mystère à élucider, des disparitions, tous cela me mettait vraiment l’eau a la bouche.

Pour résumé j’attendais vraiment beaucoup de se livre et comme souvent dans se cas j’en suis sortie un peut déçut. Avec un peu de recul j’ai quant même passé un très bon moment de lecture mais sur le moment, surtout au milieu du livre, j’ai eu une petite baisse de régime. En dehors de ça j’ai surtout aimé l’ambiance. On ressent vraiment une ambiance glauque et sombre, pleine d’humus et de décomposition. Pendant la lecture j’ai pensé à quelque ambiance de Stephen King  avec des personnages isolés à la fois à cause de la distance physique (maison au fond des bois ou dans des petites villes) et à cause des événement qui leur arrives.

En Résumé pour Le Songe d’Adam :

Un livre à lire pour son ambiance sombre et malsaine. A lire aussi pour les recherches sur le folklore de la forêt noir.

Top 10 Tuesday

Top Ten Tuesday (34)

Top Ten Tuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Frogzine (anciennement chez Iani ).

Cette semaine, Top Ten Tuesday  :

Les 10 romans que vous souhaitez recevoir du Père Noël

Alors bien sûr, avec Noël qui  approche on y pense forcément. Quels livres le père Noël va déposer sous le sapin. Alors comme toute les années je sais que j’aurais très peu ou pas de livre. Ma famille pense généralement que j’ai trop de livre et donc préféré m’offrir autre chose. Mais voila quand même -en images – ma liste au père Noël :

 

 

 cinder  les descendants de merlin contes macabres
gardien des cités perdues couv68995511 brite
 herbier des fées  hansel et gretel  U4

les fiancés de l'hivers

Et vous quel sera votre top 10 ?

Harry Potter Spells Book Tag

Harry Potter Spells Book Tag :

Je l’ai trouvé sur Livrement Votre  qui l’avais repéré chez  No BS Book Reviews et Kimberly Faye Reads et qui l’a traduit. Encore un Tag sur Harry Potter c’est vrai mais c’est tellement bien Harry Potter et un Tag basé sur les sorts c’est plutôt sympa, alors tous à vos baguettes c’est partie. J’ai essayé de ne pas citer deux fois le même livre ou la même série.

 

1. ACCIO : Une sortie à venir sur laquelle vous souhaiteriez mettre la main, là tout de suite

prince captif 3Je viens juste de finir les deux premiers tomes et du coup ça va être vraiment dure d’attendre février pour la sortie VO de ce tome 3, surtout vue la fin du 2 …

2. ALOHOMORA : Début de série favori

lettres ecarlattes

Un très bon début pour cette histoire original qui melange fantasy et urban fantasy

3. CHEERING CHARM : Un livre qui vous a réchauffé le cœur

les dames du lac

Un de mes livres doudou, j’aime beaucoup l’ambiance qui s’en dégage.

4. AGUAMENTI : Un livre qui vous a fait pleurer à chaudes larmes

La dame du livre

La fin, mais la fin … Je l’ai relu plusieurs fois et je pleur à chaque fois.

5. EXPECTO PATRONUM : Héros ou héroïne que vous voulez avoir comme protecteur dans la vie réelle

réunis dans la tombe

Faut-il vraiment une explication ? Bones quoi !

6. LUMOS : Un livre que vous vous êtes intentionnellement spoilé

Alors là je voie pas ? j’ai horreur de connaitre la fin avant

7. IMPERIO : Un livre que vous souhaiteriez pouvoir faire lire à tout le monde car vous l’avez tellement aimé

la romance de ténébreuse

La romance de ténébreuse est tout un cycle de livre de fantasy/sf dont je n’ai pas lu tous les tomes mais que j’aime vraiment beaucoup. J’ai prévu de faire un vidéo pour vous la faire découvrir.

8. ENGORGIO : Une série que vous souhaiteriez ne jamais voir finir

la confrerie de la dague noire

Pour pouvoir rester avec les frères encore plus longtemps.

9. WINGARDIUM LEVIOSA : Un livre avec une fin ou un message inspirant

Le mystère des dieux

Bon alors bien évidement je ne peut pas vous dire la fin mais j’ai vraiment beaucoup aimé la moral final.

10. OBLIVIATE : Un livre que vous aimeriez oublier

Là non plus, pas d’idée

11. ANAPNEO : Un auteur dont les livres vous sortent toujours d’une panne de lecture

plaisir coupable

J’en suis au tome 23 mais j’aime toujours autant.

12. JELLY LEGS JINX : Un héros ou une héroïne à tomber

Charley Davidson

Reyes, vous connaissez ? Si c’est pas le cas vous attendez quoi ? Il faut lire cette série pleine d’humour et de … Reyes.

13. ARESTO MOMENTUM : Un livre qui vous a fait tout arrêter tant que vous ne l’aviez pas fini
Soumets-nous à la tentation

Le dernier en date mais c’est le cas pour toute les romances, j’ai beau être sur de la fin c’est pas grave je doit lire jusque au bout le plus vite possible.

14. CRUCIO : Un livre qui a été douloureux à lire (quelle que soit la raison) ou qui vous a anéanti

le pavillon des enfants fous

Je l’ai lu ado et ce livre m’a vraiment bouleversé. A tel point que je n’en ai pas dormis de la nuit et il me semble que j’ai même loupé une demi-journée de cours.

15. RICTUSEMPRA : Un livre qui vous a fait rire à gorge déployé

Requiem pour Sascha, tome 3 : Agnus Dei de Alice Scarling

Ou les autres livres de la trilogie, j’adore sascha.

16. EXPELLIARMUS : Un livre qui vous a donné envie de le balancer par la fenêtre (ou votre liseuse)

Les Hauts de Hurle-Vent

Pour le première lecture que je n’ai d’ailleurs pas finit. A la deuxième lecture j’ai bien aimé, comme quoi il faut parfois donner un seconde chance à un livre.

 

17. PORTUS : Un monde littéraire que vous révériez de visiter

Le Seigneur des Anneaux

Pour ne pas faire très original, j’adorerai voyager à Fondcombe

18. STUPEFIY : Un livre avec une fin ou un retournement de situation choquant

Autant en emporte le vent

Je ne me suis pas encore remise de la fin de ce livre, que j’adore pas ailleurs. Quel gourde cette Scarlette.

19. AVADA KEDAVRA : Une mort de personnage qui vous a détruite

ordre du phoenix

Je pense qu’il n’y a rien à ajouter !

20. FINITE INCANTATEM : La meilleure fin de série
Le Livre perdu des sortilèges

J’ai finit cette saga tranquillement, une fin qui ne traîne pas en longueur mais où on n’a pas l’impression de finir trop vite non plus.

 

nanowrimo

Nanowrimo 2015

nanowrimo

Nanowrimo ? C’est quoi ce mot bizarre ?

Comme dit dans la petite illustration c’est la contraction de National Novel Writing Month. C’est un challenge partie, il me semble, des USA et qui consiste à écrire un roman de 50 000 mots pendant le mois de novembre. Alors, bien sûr j’entends d’ici les critiques comme quoi on ne peut pas écrire un roman en 30 jours, que ce sera forcément bâclé, etc … Le but du NaNoWrimo n’est pas d’écrire et faire publier un chef d’œuvre avant la fin du mois, c’est plutôt d’écrire, d’avancer dans un projet, de ce motiver pour faire progresser son histoire. Et parfois après beaucoup de corrections sur le texte et encore beaucoup de travail, de talent et de chance on peut en sortir un roman tout joli tout beau qui finira en librairie. Vous voulez un exemple, en voici un ou deux :

  • Lacrimosa d’Alice Scarling , Milady (NaNoWriMo 2012)
  • Les Héritiers de Cindy Van Wilder, Gulfstream 2014 (NaNoWriMo 2008)

Le challenge est aussi l’occasion de rendre l’écriture un peu moins solitaire. De nombreux rendez-vous sont organisés partout dans le monde ou tous les NaNoteurs se retrouve pour parler de leurs histoires, de leurs problèmes ou tout simplement écrire côte à côte plutôt qu’entouré des tentations de leurs foyers respectifs.  On retrouve aussi plein d’aide et de conseil sur les nombreux forums en lignes pour échanger avec des gens plus loin de chez soi.

Site officiel du NaNoWriMo : http://nanowrimo.org/

Ma Participation au NaNoWriMo

Pour la première année j’ai décidé de me lancer dans cette aventure moi aussi. J’ai écrit plein de bouts d’histoire quand j’étais ado mais ça fait un moment que je ne m’y suis pas remis. De plus à part une ou deux nouvelles je n’ai jamais réussi à finir une histoire. C’est surtout ça que j’attends du NaNoWrimo, me donner la motivation suffisante pour au moins finir un premier jet. Même si j’adore inventer des histoires j’ai du mal à avoir la patience et la motivation de les coucher par écrit.

Il y a une histoire que je voudrais raconter depuis un moment, c’est donc une bonne occasion de me lancer. Il sera question de loup-garou au début de la renaissance, de procès pour crime de lycanthropie et d’une jeune femme prise au milieu de tout ça. En fait mon histoire sera en partie basée sur un fait réel et j’aimerais la rendre la plus réaliste possible – à part la partie loup-garou bien sûr. Du coup en ce moment je suis plongé en plein dans les recherches historiques. Si vous avez des infos je prends tout ce qui concerne la fin du XVI ème siècle en France.

Je pense que ce NaNoWriMo sera une super aventure. Je ne suis vraiment pas sûr d’arriver au 50 000 mots et mon but n’est pas du tout la publication mais je serais super fière de moi si j’arrive à écrire une histoire à peu près cohérente et qui va jusqu’au bout.

Il y en a t-il parmi vous qui participe cette année ou qui ont participé les années d’avant ?

Tournure mina harker

Tournure – Projet Mina Harker – 02

Une Tournure c’est quoi ?

.

tournure escargot dessincaricature tournure

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La Tournure est la pièce par laquelle j’ai commencé pour ce projet. C’est l’armature qui va soutenir toute la partie jupe de la robe. C’est une évolution de la crinoline qui avec des armatures va mettre tout le volume de la jupe vers l’arrière. La tournure est présente à peu près de 1860 à 1900. Elle à bien sûr pris différente forme et ampleurs jusqu’au plus extrême qui on conduit a ces caricatures que je trouve trop mimi.

Ma Tournure :

Hoops and Bustles LM112

Je me suis servis d’un patron acheté chez Vena Cava le Hoops and Bustles LM112. J’ai utilisé le patron en bas à gauche, le 3. Je trouve cassurequ’il y a une bonne cassure au niveau de la taille et c’est ça que je cherche pour cette robe. Il y a aussi le bas de la tournure qui devrait aider à porter le poids de la traîne. Alors j’avais lu sur le blog Couture Urbaine – qui m’a beaucoup aidé dans les recherches sur ce projet – que ce type de tournure était un peu trop creusé aux milieux de la hauteur. Pour gagner encore un peu de volume et corriger ce problème j’ai décidé de rajouter des volants de tulles rigide sur la tournure. Alors je sais que pour bien faire j’aurais dû les mettre sur un jupon mais franchement avec tout le travail qui m’attend, tout le tissu déjà acheté et le poids de la robe je n’avais vraiment pas envie de rajouter une jupe en plus.

Les instructions du patron sont en anglais mais avec l’aide de quelque recherche sur google j’ai pu monter lentement ma tournure. J’ai vraiment essayé de m’appliquer sur cette création. Même si c’est une partie qui ne se vois pas c’est elle qui va donner toute sa forme à la jupe et donc une grande partie de la forme de la robe. C’est aussi une partie qui subit de grandes tentions donc c’est important qu’elle soit solide. La partie la plus complexe pour moi a était l’intérieur de la tournure. C’est ce qui permet de resserré les armatures et ce qui empêche l’ensemble de basculer vers l’avant. Une image valant mille mots :

Tournure mina harkerSur cette image vous pouvez voir en noir les casier à baleine. C’est du gros grain que j’ai cousus en haut et en bas. Les baleines sont en acier de 16 mm et elles se glissent assez facilement dans le casier ainsi crée. Bien sûr il faut coudre droit … je note que je m’améliore sur ce point-là, comme quoi si jarrette de faire les choses trop vite elles sont généralement bien faites.

Vous pouvez aussi voire les deux petites partie lacée qui sont celle dont je vous parlé plus haut qui empêche la tournure de basculer. Pour cette partie j’ai pu utiliser des œillés que j’avais déjà. Ils ne sont pas tous de la même taille ou de la même couleur mais comme c’est à l’intérieur !!! ça m’a permit de finir les petites boites qui traînaient au fond de ma boite de couture. Lorsque l’on coude cette partie à la tournure il faut faire attention d’arrêter la couture avant chaque casier à baleine et de les reprendre après. Les débuts et fins de couture doivent être très solides car il y a beaucoup de tension dessus.

Voilà ce que ça donne. J’ai ajouté des volants en tulle pour augmenter le volume de la tournure. Les volants sont simplement cousus à grand point.

Tournure mina harker

tournure

tournure

Et enfin pour le final, la tournure portée avec tous ses volants :

Tournure finit